N. et le pays magique

enfant-pays-magique

Mon fils avait 3,5 ans la première fois qu’il a visité un cimetière. C’était celui où se trouvent mes grands-parents, à Alicante, en Espagne, et où je vais avec ma mère chaque fois que nous retournons dans ces terres.

Je ne savais pas si c’était bien ou pas bien d’y emmener un enfant si jeune. Je n’avais personne pour le garder et franchement, je ne m’étais jamais posée la question.

Je parle beaucoup à mon garçon, en général, de tas de choses mais j’estimais que 3,5 ans, pour aborder la mort avec lui, c’était trop tôt. Par conséquent, lorsque nous avons pris le bus pour nous  rendre au cimetière, je ne lui ai rien expliqué à part que nous allions faire une petite visite à mes grands-parents et acheter des fleurs pour eux.

Arrivés sur place, le petit a couru, joué dans les allées, pendant que ma mère et moi, nous prenions l’échelle et nous nous occupions de placer les fleurs sur les deux niches de mes grands-parents…Et nous étions sur le point de repartir lorsque tout à coup, N. s’est exclamé: « Mais ils sont où ton papy et ta mamie, maman? ». En fait, il s’était réellement attendu à les rencontrer. Je n’ai pas su quoi répondre (je me voyais mal lui raconter que mes grands-parents étaient chacun dans une boîte, à l’intérieur d’une niche) à part qu’ils étaient là mais qu’on ne les voyait pas. Ce qui n’a pas eu pour effet de le rassurer. Il m’a alors demandé: mais, pourquoi, on ne les voit pas? ça l’a effrayé.

Ma maman a alors trouvé une parade: celle du pays magique. Elle lui a raconté que les gens allaient dans un endroit qui s’appelait le pays magique quand ils étaient très vieux et/ou très malades. Elle a ajouté qu’ils y étaient bien mais qu’ils ne pouvaient pas en revenir. Il s’est calmé…sauf que, cette question a commencé à le travailler…et que le jour où Hatchi (Hachiko ) est passé à la télé et que le personnage joué par Richard Gere est décédé sous le coup d’une attaque foudroyante, N. a paniqué et s’est mis à pleurer. Il nous a dit qu’il ne voulait pas que cela nous arrive. On l’a consolé et puis, il a fini par tirer ses propres conclusions. Il s’est rassuré lui-même et s’est exprimé en disant que puisque nous n’étions ni vieux ni malades, la mort ne risquait pas de venir nous chercher de sitôt.

Après cette épisode, le pays magique a continué à l’obséder pendant longtemps (jusqu’à récemment). Il nous a posé des tas de questions, du style: c’est comment là-bas? est-ce qu’il y a des dinosaures? est-ce que le pays magique pour les chiens est différent de celui des personnes? ça n’arrêtait pas.

Il nous a faits peur aussi à certains moments. Notre description de l’endroit étant trop positive, il lui est arrivé d’en parler comme s’il voulait y aller.

Réagir en tant que parent (occidental) n’a pas été chose aisée. Entendre ce genre de propos de la bouche d’un enfant de 4 et 5 ans, est assez déstabilisant et je me suis posée beaucoup de questions sur la façon dont j’aurais vraiment du réagir ce fameux jour au cimetière. A aucun moment, je ne m’étais attendu à ce qu’un petit bonhomme qu’on voyait à peine sur le sol s’interroge autant sur le sujet. Je n’avais pas de point de comparaison étant donné que le contexte de nos enfances respectives est complètement différent: Il est fils unique, petit enfant unique. J’ai un frère, plein de cousins-cousines et la fracture enfant(s)/adulte(s) était plus grande à l’époque, j’ai l’impression.

Récemment, je me suis aperçue que le thème lui faisait moins peur et qu’il semblait l’avoir intégré. A sa manière … car j’ai le sentiment qu’il ne comprend pas, réellement, ce que la mort implique. Il est encore fort immergé dans l’univers magique et imaginaire propre aux enfants. Je crois que c’est tant mieux.

Et chez vous, est-ce que vos tous petits, se préoccupent-t-ils déjà de ce genre de sujet? Comment avez-vous fait pour les rassurer?

 

 

Publicités

2 réflexions sur “N. et le pays magique

    1. Ma famille n’est pas en Belgique. C’est toujours plus compliqué de l’y emmener. Le problème je crois c’est d’avoir dit qu’on allait voir mes grands-parents. Je n’avais pas pensé à la portée de mes mots et il s’attendait réellement à les voir. Maintenant, ça va beaucoup mieux: il semble s’être fait une image assez sereine du pays magique.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.