Étiquette : fondation de cracovie légende

Et puis la Pologne

et-puis-la-pologne
Stare Miasto

Comment vous parler de la Pologne sans passer par les cases j’ai dormi là et j’ai mangé ça? J’avoue que dans ma tête, tout est encore embrouillé. Le voyage fut riche en sensations et le contrecoup que j’ai vécu lorsque je suis rentrée n’a fait que confirmer cette hypothèse.

Normalement, je devais partir en septembre, ailleurs et avec d’autres personnes mais mes deux amies se sont désistées, pour d’excellentes raisons que je ne développerai pas. Je suis donc restée avec cette immense envie de voyage, de déconnexion et cette impression qu’après, repartir serait plus difficile pendant une longue période (#teamfauchée).

Lorsqu’une autre amie m’a appelée pour me dire « je viens de me faire virer, maintenant, on peut partir quand tu veux », j’ai trouvé que le hasard avait une curieuse façon de se mettre de mon côté…mais je mentirais si je disais que je ne me suis pas réjouie…De toute façon, c’était un boulot de mer…, elle en retrouverait bien un autre d’un peu mieux (en tout cas, je l’espère).

C’est ainsi que fin septembre, nous nous sommes réunies chez moi pour nous mettre d’accord sur la destination et la période. La Pologne et fin octobre nous ont parus parfait au niveau prix. Ni une ni deux, nous avons pris nos billets et réservé nos hotels.

La date du départ approchant et ma santé se mettant en mode « hiver », j’ai commencé à me dire que c’était un peu du suicide. Le corps suivait moins, voire pas, c’était la mauvaise période du mois et pour couronner le tout, nous allions passer à l’heure d’hiver…Je commençais à stresser. Ouf pour moi, j’ai eu l’idée de faire de l’hypnose à la maison et à réussir à éloigner les mauvaises pensées.

et-puis-la-pologne

Alors la Pologne, finalement?

Détruire mes préjugés, mettre au tapis les clichés, aller à la rencontre de personnes qui ne vivent pas tout à fait comme nous, c’est ce qui me plait dans le fait de voyager et la découverte de la Pologne a été au delà de mes espérances .

Varsovie et Cracovie sont sûres, propres et bien entretenues. Les gens sont simples, serviables, disponibles, sans être chaleureux (#jenesaispasmentir) et bien plus calmes (surtout à Varsovie). La vie y est moins chère, également.

Varsovie était intéressante mais dure à visiter étant donné le froid et la pluie qui s’y sont abattues pendant notre séjour . Du coup, nous avons, seulement pu voir la vieille ville (Stare Miasto), un peu le centre et un parc (il y en a en veux-tu en voilà éparpillés dans la ville).

Cracovie, quant à elle, est impressionnante avec sa grand place, son château (Wavel) et la légende autour du dragon, son quartier juif, sa promenade le long du fleuve Wisla … Ce n’est pas une très grande ville mais elle est chargée d’histoire,  de choses à faire …et puis, elle a cette atmosphère si particulière des villes de l’ancien bloc de l’est.

La Pologne, ce fût, pour moi, une destination choisie au hasard et qu’au final, je vous recommande vivement !

et-puis-la-pologne
Cracovie

Petits conseils pour terminer:

  • N’hésitez pas à réserver dans des hotels 3-4 étoiles (un 4 étoiles = un trois étoiles chez nous niveau confort et petit déjeuner). Ils coûtent moins chers que les une étoile dans des villes comme Paris, Barcelone ou Bruxelles.
  • Si vous avez un gros appétit, ne prenez jamais un plat de pâtes. Les portions sont riquiqui.
  • Goutez leur super chocolat chaud et leurs gâteaux. Attention cependant si vous n’aimez pas la crème fraîche, ils en mettent partout.
  • Prenez les transports (15 zlotys, soit 3,50€ le ticket 24heures) à Varsovie et marchez (si vous aimez bien et que vos jambes vous le permettent) à Cracovie.
  • Si vous parlez allemand, c’est mieux. Les Polonais vous en remercieront et vous éviterez les malentendus. J’ai survécu avec mon anglais mais je sais bien qu’avec l’allemand, j’aurais évité l’un ou l’autre couac.
  • Les pigeons ne portent pas bien leurs noms. Ne leur donnez pas à manger ou ils risquent de venir se servir, en groupe, directement dans votre assiette. #cestduvécu

 

et-puis-la-pologne
Quartier juif

et-puis-la-pologne
Parce que ma maman s’appelle Josefa
et-puis-la-pologne
Vue de Smok (dragon)

Si vous avez besoin d’informations, de conseils ou autre, criez et j’arrive.

Publicités